+33 6 51 19 98 25
javimanfredi@coupeurdejambon.com

La Dehesa et la Montanera

Donnez une touche ibérique à votre vie- Javi Manfredi

Created with Sketch.

LA DEHESA

Dehesa est un système silvopastoral formé du nettoyage de régions boisées à feuilles persistantes où les arbres, les zones herbacées natives, la récolte et le bétail interagissent. Les Dehesas résultent d’une simplification, dans la structure et richesse des espèces, des forêts méditerranéennes et garrigues. Elles réduisent la densité d’arbre, éliminant l’arbuste et favorisant la couche d’herbe au moyen du pâturage et de la culture. Les Dehesas sont caractérisées par des races de bétail traditionnelles à faible densité d’approvisionnement et par l’exploitation de chênes à feuilles persistantes.

Les Dehesas sont parmi les meilleurs systèmes d’agriculture de basse intensité préservés en Europe et sont considèrés comme une exemplaire gestion des terres par l’utilisation de terre traditionnelle et par la conservation de biodiversité.

Les arbres du genre querqus (chênes verts, chênes-lièges, chênes et chênes biliaires) représentent la quasi-totalité de la masse des arbres dans la Dehesa, produisant les précieux glands.

L’arbuste est rare et temporaire, bien qu’il contribue à l’entretien du pâturage. Le ciste, le genêt, le thym et le romarin sont caractéristiques.

En raison de l’utilisation prioritaire du pâturage pour l’élevage extensif, la faune principale est constituée de moutons, de chèvres, de bovins et de porcs ibériques.

Les pâturages de la faune sauvage abritent également plus de 20 espèces de mammifères et 60 espèces d’oiseaux, dont certaines espèces menacées comme le lynx ou l’aigle impérial.

Le porc ibérique, en particulier le porc de race pure, est un animal très adapté au pâturage, qui profite de ses ressources: glands, herbe, eau des ruisseaux … Cet animal n’a pas besoin d’intervention humaine pour sa survie. Il est capable de parcourir de longues distances chaque jour à la recherche d’un abri et de nourriture, travaillant librement dans des endroits aux pentes abruptes.

LA MONTANERA

Qu’est-ce que c’est “la montanera”?. Chaque année, lorsque le mois d’octobre arrive – et jusqu’à ce que la feuille du calendrier de mars soit passée – le pâturage vit une activité insolite, dont le bon développement (celui de l’activité insolite) dépendra de la qualité des futurs jambons ibériques de bellota ou pata negra. C’est la fameuse montanera.

Et qu’est-ce que la montanera? Eh bien, ce terme se réfère à la dernière phase de l’élevage porcin ibérique et consiste à laisser paître le porc dans les pâturages, où se produit l’engraissement traditionnel, entre les forêts de chênes-lièges et de chênes verts, son fruit, le gland, étant l’aliment fondamental avant l’abattage.

Un bon climat portera une abondance de glands … quelque chose de vital pour que, des mois plus tard, les meilleurs jambons puissent être obtenus. De plus, et comme élément supplémentaire important, les pâturages (forêt méditerranéenne traditionnellement destinée à l’entretien du bétail, aux activités de chasse et à l’utilisation des ressources forestières) doivent être maintenus dans les meilleures conditions possibles.

error: Contenu est protegé. Tous droits réservés.